Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Patriarcat d'Antioche et de Jerusalem

Croix de Gloire

 

Croix de Gloire
Croix de Gloire
Croix de Gloire
Croix de Gloire
Croix de Gloire
Croix de Gloire
Croix de Gloire
Agnès GLICHITCH, icônographe
 
Je termine enfin cette croix romane, inspirée dans sa forme d'une sculpture d'un tympan du XIème siècle roman, commencée l'été dernier.
 
J'avais dû arrêter à cause de la préparation de l'exposition de Genève à préparer.
 
Le Christ en gloire y est entouré du "Tétramorphe" dans les bras de la croix. Celui-ci renvoie initialement aux chérubins de la vision d'Ezéchiel, puis aux "Vivants" de l'Apocalypse, qui sont parmi les plus haut, les plus près de Dieu dans la hiérarchie angélique, et dont les "quatre aspects" sont devenus, en occident surtout, les symboles des évangélistes : l'Homme ou l'Ange pour St Matthieu, le Lion pour St Marc, le Taureau pour St Luc et l'Aigle pour St Jean. 
 
Mais ces quatre "animaux" ont été largement interprétés au cours des siècles. Ils sont même présents dans beaucoup de civilisations anciennes, tant leur puissance symbolique est importante. 
 
Pour nous en tenir juste à la sphère chrétienne, à la suite de nombreux Pères de l'Eglise, St Grégoire le grand a fait le résumé suivant en parlant du Christ : 
 
" Il est tout pour nous, à la fois devenu homme en naissant, jeune bœuf en mourant, lion en ressuscitant, aigle en montant aux Cieux".
 
Et Michel Fromaget qui a bien étudié la question, de conclure :
 
"Ce sont exactement les mêmes quatre figures symboliques qui désigne et Dieu et l'homme achevé."

 

Croix de Gloire

Croix de Gloire

Dans sa disposition générale, cette croix est inspirée du tympan d'Arles sur Tech (XIème, une des premieres sculptures de tympan avec le Christ en gloire, qui se développeront largement au si...

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :